Sélectionner une page

Une invitation du Consul général d’Australie

Le vendredi 25 février dernier, je fus invité à rencontrer deux productrices de vin australien en compagnie de représentant de l’industrie du vin, tout en prenant part à un repas savamment préparé mettant en vedette le Bœuf Wagyu et l’agneau d’Opale Valley.

Cet événement organisé par le Consul général d’Australie, M. Stefane Trofimovs, ainsi que Meat and Livestock Australia, se déroulait au très sélect Salon de thé du restaurant la Queue de cheval.

J’ai répondu positivement à l’invitation, histoire d’en apprendre un peu plus sur ces deux viticultrices, Pfeiffer wines (Victoria) et Frankland Estate Wines (Australie occidentale), présentes dans le cadre du festival Montréal en lumière.

Dès notre arrivée, j’ai fait la rencontre de Vincent et Mathieu Fournier, éditeurs du site Sommelier virtuel et de Benoit Lecavalier de l’agence Bénédictus.

J’en ai profité pour discuter avec Jen Pfeiffer, de Pfeiffer Wines, qui était tout étonnée de voir la neige sur la ville.

Pfeiffer Wines

La viticultrice a repris la gestion du domaine de 33 hectares, acheté par ses parents en 1984. Située dans la région de Rutherglen de Victoria, région reconnue pour la viticulture et ses vins fortifiés, la productrice nous a proposé quatre vins d’intérêts.

  • Chardonnay « Carlyle »/Marsanne, Victoria (2009)
  • Merlot Victoria (2006)
  • Shiraz Victoria (2008)
  • Topaque Glen Victoria

Mon préféré de tout, le vin de dessert « Topaque Glen » qui est excellent. À 17,5 degrés d’alcool, on y dénote des arômes de framboises, mûres sauvages, cassis confit et hydromel de bleuet.

Pour les connaisseurs de vins, certains d’entre vous ne connaissent peut-être pas le « Topaque ». C’est en fait la nouvelle appellation des vins de Rutherglen anciennement connus sous le nom « Tokay ».

Pour des raisons de droit d’appellation d’origine, l’Australie a dû cesser d’utiliser une telle appellation Tokay, appellation autrichienne, pour la remplacer par « Topaque ».

C’est un mal pour un bien, car le « Topaque » n’a rien au goût du « Tokay » autrichien, ce que confirmèrent des analyses de goût des produits. Alors on peut désormais retrouver cette appellation d’origine australienne sur les marchés de l’import privé, et probablement en SAQ signature prochainement.

Le repas

J’ai eu la chance de partager ma table en compagnie des représentants de l’agence Bénédictus, de Jen Pfeiffer, Mathieu Fournier ainsi que de Richard Couture de Vins Arista. D’une durée de 2h30, le repas nous fut concocté par le chef propriétaire de la Queue de cheval, Marc Miron.

  • Soupe de Barramundi à la Montréal
  • Côtelettes d’agneau de l’Opale Valley
  • Braisé d’agneau de l’Opale Valley
  • Boeuf « Wagyu » « Drunken beef » avec fromage bleu australien « Roaring Forties », purée de chou-fleur et ragoût de champignons.
  • Boeuf « Wagyu », coupe Delmonico avec béchamel et pommes frites
  • Pavlova

Le bœuf « Wagyu » : un bœuf de « Kóbey » australien!

En fait le bœuf Wagyu qui nous fut présenté est l’appellation utilisée par les Australiens pour désigner leur bœuf de « Kóbey ».

Le terme « Wagyu » à l’origine désigne « bœuf du japon » dons les espèces désignées par l’appellation « Kóbey » sont issues.

Très populaire pour son goût beurré naturel causé par des graisses intramusculaires au motif persillé. Ce bœuf fait fureur dans tous les plus grands restaurants de la planète.

Certes très bon au goût, ce bœuf se vend cependant à un prix plutôt onéreux. Sachez que vous pouvez vous en commander un exemplaire au restaurant La Queue de Cheval pour un modique 100$ à 150$. Décidément un produit destiné aux élites.

Ce caractère élitiste est renforci par la notion qu’au Japon, les meilleurs steaks sont le résultat d’animaux qui son l’objet de soins particuliers, bien au-delà des caractéristiques génétiques. L’animal est massé en écoutant de la musique classique et profiterait même de bière mélangée à son eau vers la fin de l’élevage.

Frankland Estate Wines

Les vins de Frankland Estate furent intéressants, mais j’avoue plus typique de l’Australie dans leur robustesse et leur caractère tannique.

La propriétaire, Judi Cullam, nous a présenté ses produits avec intérêt. Mon préféré de ses vins est sans conteste le vin d’accueil qui nous fut offert à notre arrivée, soit le Riesling Frankland.

Pour Frankland Estate wines, situé en Australie occidentale dans la région de Frankland, c’est près de 70 hectares qui sont consacrés à la viticulture. Cette aventure a débuté en 1988, comme moyen de diversification de la propriété alors impliqué dans l’élevage et autres cultures.

En conclusion

Ce dîner sur 2h30 fut une superbe occasion de rencontre avec deux viticultrices d’ici et une occasion certaine de découvrir un bœuf original.

Bonnes conversations et bons produits donnent une occasion mémorable.

L’événement en images

Coordonnées :

Restaurant la Queue de cheval

Tourism Australia

Meat and Livestock Australia

Frankland Estate Wines

Pfeiffer Estate